NUL – La puissance des mots

Par ce témoignage, je voudrais sensibiliser les parents à l’importance du choix des mots, pour l’éducation de nos enfants.

Maman de deux enfants, j’ai consulté La Vallée de l’être, pour ma fille Clarice âgée de 8 ans. Elle n’aimait pas l’école, avait des difficultés pour la lecture, et elle avait peu d’amis en classe.

Laurence m’a expliqué qu’elle est une thérapeute sensitive ressentant les émotions négatives, qu’elle peut exprimer par des mots ou des images, lors d’une séance de libération émotionnelle, sans pour autant interroger les personnes. (méthode que je découvrais).

Le contact de ma fille avec Laurence s’est très bien passé dès la première séance Sans vouloir tout dévoiler, Laurence a identifié le mot « nul ». Ce petit mot était donc le fil conducteur du mal être de ma fille ? un mot très puissant.

Ce mot « nul » je le connais bien, j’ai grandi avec! dans ma famille en compagnie de mon père, ma mère et ma sœur aînée. Ma sœur aînée était très douée, elle était géniale, intelligente aux yeux de ma mère.

Pour moi l’école c’était plus difficile, et ma mère me répétait sans cesse : « ta sœur réussit tout, toi tu es nulle ».

Ce petit mot « nul » m’a toujours suivi, car j’ai échoué dans mes études et être « nul » c’est ne pas exister aux yeux des autres, être sans intérêt…

C’est cette souffrance engendrée dans mon enfance, qui m’a conduit aujourd’hui en tant que mère, à souhaiter le meilleur pour ma fille, en lui demandant de bien travailler à l’école, pour ne pas être nulle comme moi!

Ce mot « nul » avait aussi été utilisé par un professeur dans une épreuve sportive et par les petits camarades de classe. De quoi rassurer ma fille qu’elle était aussi nulle que moi !

L’accompagnement effectué avec Laurence m’a permis d’une part de changer mon regard sur moi-même, de déprogrammer la croyance du mot « nul » ; et d’autre part, de libérer ma fille de ce mot dévastateur.

Merci, Merci, Merci

Marie 35 ans

Partager